Caroline FIAT, députée de Meurthe & Moselle, soutient la position du CH54 dans son interpellation sur la loi ELAN.

Début juillet, le Collectif Handicap 54 faisait suivre aux députés et sénateurs de Meurthe-et-Moselle le communiqué de presse du Comité d’Entente National, en leur demandant de soutenir la position des associations concernant le retrait de l’article 18 de la loi ELAN.

Dans la foulée, M. Thibault BAZIN, député LR de Meurthe-et-Moselle et porte-parole de son groupe concernant cette loi, nous avait affirmé sa volonté de combattre les dispositions de l’article, jugées discriminantes, dans un courriel envoyé au CH54. (Réponse de M. BAZIN)

Madame FIAT et son équipe de la France Insoumise font parvenir au Collectif un message témoignant de cette même lutte le 30 juillet dernier :

« Mesdames et Messieurs membres du Collectif Handicap 54,

Nous vous remercions pour votre engagement en faveur d’une meilleure accessibilité aux personnes handicapées et aux personnes âgées. Nous avons pris connaissance du communiqué de presse que vous avez rédigé et soutenons votre position.

Sachez que la Députée Caroline Fiat et la France Insoumise se sont pleinement opposés à l’article 18 de la loi ELAN au cours du débat parlementaire. La France Insoumise a mis en avant dans son programme l’accessibilité au quotidien des personnes handicapées. En effet, nous défendons un objectif  « 0 obstacle » visant à rendre accessible les bâtiments et les transports en commun pour toute personne à mobilité réduite par l’instauration d’un cadre règlementaire. Ainsi, nous partageons votre sentiment quant à l’article 18 de la loi ELAN qui divise par 10 les obligations de logements accessibles aux personnes handicapées. Il nous apparaît être une révoltante regression sociale et la notion de logement « évolutif » est totalement insuffisante.

Vous pouvez retrouver la position de la France Insoumise sur notre site internet (https://lafranceinsoumise.fr/2018/05/02/lattaque-gouvernement-contre-personnes-handicapees-projet-de-loi-logement/) ainsi que notre programme, et notamment la question écrite que nous avons posé au gouvernement en réaction à l’adoption du projet de loi ELAN afin d’alerter sur ses conséquences (https://lafranceinsoumise.fr/2018/06/26/question-ecrite-sur-laccessibilite-des-personnes-en-situation-de-handicap/).

Nous vous prions d’agréer, Mesdames et Messieurs les membres du Collectif Handicap 54, l’expression de nos salutations républicaines les plus sincères,

Sandrine Hirschler

assistante parlementaire de Caroline FIAT

Députée de Meurthe et Moselle« 

 

Publicités